Musique et technologie

Pourquoi et comment obtenir des retours constructifs sur sa musique ?

On ne va pas se mentir, la plupart des artistes se méprennent sur la façon d’obtenir du feedback pour leur carrière :

  • Soit ils adoptent l’approche « on verra bien », en espérant que s’ils diffusent leur musique dans suffisamment d’endroits, quelqu’un donnera un retour (positif de préférence).
  • Soit ils spamment leurs morceaux auprès d’influenceurs musicaux, médias et labels, puis s’étonnent de ne recevoir aucune réponse.

Bref, peut mieux faire !

C’est pourquoi dans cet article, je vais vous donner 5 conseils pratiques pour obtenir du feedback plus ou moins constructif au sujet de votre musique. Mais avant cela, pourquoi l’obtention de feedback est-elle si importante ?

🖊 Cet article a été rédigé par Guillaume de Marketing Musical. Merci à lui pour ses lumières sur le sujet !

Le rôle moteur du Feedback pour votre carrière

J’imagine que beaucoup d’entre vous réalisent déjà l’aspect critique du feedback pour votre carrière. Mais je suis sûr que certains d’entre vous ont encore le sentiment que l’avis des autres importe peu et que vous n’avez pas besoin de la validation d’autrui. Oui. Mais nan.

La première raison pour laquelle le feedback est aussi important est qu’il est immensément difficile d’écouter sa propre musique de manière ob-jec-tive. Vous passez d’innombrables heures à produire une track, en écoutant en boucle les mêmes sections et forcément avec le temps… vous perdez toute objectivité !Vous commencez à tomber amoureux de votre section rythmique ou bien de la mélodie. Ou au contraire vous commencez à détester ce gimmick que tout le monde trouverait pourtant génial dans votre chanson.

Quand vous demandez à quelqu’un de vous donner son avis sur votre morceau, vous lui demandez d’écouter quelque chose qu’il n’a jamais entendu auparavant (à priori). Vous lui demandez sa première impression. Évidemment, il n’est pas possible d’obtenir un feedback 100% objectif de la part de qui que ce soit, parce que chacun a ses propres préférences et son propre background. Mais on s’en approche !

Au-delà de ça, le feedback peut aussi vous aider à trouver de nouvelles idées créatives. Vous pouvez demander à quelqu’un de vous donner son avis sur votre mix et il vous dira qu’un certain motif ou plugin pourrait être ajouté ou ajusté.Les retours constructifs peuvent être utiles non seulement pour identifier les problèmes de vos morceaux, mais aussi pour en améliorer l’exécution artistique.

Enfin, lorsque vous recevez assez de retours, vous commencez à remarquer des problèmes récurrents : vos points faibles. Si plusieurs personnes pointent du doigt vos refrains, vos drops ou encore vos arrangements, alors cela devient évident que vous pourriez passer un peu plus de temps à vous former et à vous entraîner pour minimiser vos faiblesses et en faire des forces.

En bref, le feedback vous permet d’appuyer là où ça fait mal AVANT de sortir publiquement votre morceau, afin de pouvoir corriger le tir et d’en maximiser le potentiel commercial.

En somme, une étape essentielle !

Mais alors… Comment obtient-on des retours concrètement ?

Il suffit de demander ! La vérité est qu’il n’y a pas de stratégie extravagante à mettre en place ici, il s’agit juste de demander. Cependant, comme vous le devinerez, il y a certaines choses que vous devez garder en tête.

1. Soyez précis dans votre demande

Il n’y a rien de mal en soi à demander un feedback global. Mais vous constaterez souvent que si vous demandez un retour sur un aspect particulier de votre titre (mix, arrangement, voix, etc.), vous obtiendrez en retour des conseils plus spécifiques et donc plus pratiques.

2. Posez votre question correctement

Malheureusement (?), demander du feedback ne peut pas se faire à base « hey check mon youtub stp« .

Vous devez faire preuve de professionnalisme et formuler votre demande avec respect, tout en étant concis.En somme, en quelques lignes, tâchez de vous présenter, de mettre en contexte votre prise de contact, d’énoncer votre demande spécifique et de remerciervotre interlocuteur pour son temps.

S’il s’agit d’une personne à qui vous pouvez apporter de la valeur au préalable (échange de feedback, visibilité, etc.) alors vous boosterez vos chances d’obtenir une réponse.

3. Acceptez la critique

La meilleure façon de ne plus jamais recevoir de feedback de la part d’une personne est de rejeter l’intégralité des retours qu’elle vous fait. Par exemple, si vous demandez à quelqu’un son avis et que vous cherchez ensuite par tous les moyens à vous justifier, par peur d’admettre qu’effectivement votre son n’est pas encore prêt, alors la personne en question va comprendre que c’est peine perdue et vous oubliera pour de bon.

Forcément, vous allez recevoir des retours avec lesquelles vous serez en désaccord. Parfois le feedback sera justifié, parfois non et parfois cela blessera votre ego. Mais quoi qu’il en soit, il est toujours préférable d’être reconnaissant pour ce retour et de passer à l’action sur les points sur lesquels vous êtes d’accord.

Ne cherchez pas à débattre avec la personne qui vous donne du feedback pour être celui qui a raison à la fin, car votre interlocuteur essaie uniquement de vous aider.

3 groupes de personnes auxquelles vous pouvez demander du feedback

Maintenant que l’on sait pourquoi et comment demander des retours, nous allons voir à qui vous pouvez vous adresser pour obtenir des réponses constructives.

1. Vos Super Fans et vos proches

Objectivité : +

Bien qu’ils soient plus biaisés que les autres groupes, vos super fans et vos proches sont une première étape cruciale pour valider le potentiel de vos titres.
Ici, ne vous attendez pas à une analyse technique ou poussée, mais plutôt à découvrir rapidement si votre public accrocherait ou s’il y a un souci particulièrement notable dans votre morceau. En plus de vous offrir un avis global, vos fans et vos proches se sentiront impliqués dans votre projet, ce qui ne peut être que bénéfique pour la suite.

Pour cela, privilégiez les échanges dans le réel (ou au moins en privé par messagerie instantanée ou par mail) plutôt que de publier sur vos comptes publics, afin que votre interlocuteur se sente valorisé par l’exclusivité de cette demande.

2. D’autres musiciens dans votre niche musicale

Objectivité : ++

Comme mentionné précédemment, vous pouvez procéder à des échanges de feedback avec d’autres musiciens comme vous. Demandez simplement à quelqu’un de vous donner son retour sur votre morceau tout en lui offrant votre feedback sur l’un des siens.

Cela ne fonctionne qu’avec des personnes ayant plus ou moins le même niveau que vous. N’essayez pas de le faire avec des artistes beaucoup plus expérimentés et connus que vous, car dans ce cas le rapport de force ne serait pas en votre faveur : ce que vous avez à offrir serait beaucoup moins intéressant que ce qu’ils peuvent vous offrir.

Le principal avantage d’un échange de feedback est que vous obtenez souvent un feedback plus approfondi que d’habitude, parce que dans ce cadre vous cherchez tous les deux à progresser ensemble, à vous entraider et vous ne voyez pas cela comme un échange de politesses ou de faveurs.

C’est aussi un bon moyen de recevoir du feedback régulièrement si vous et l’autre artiste vous entendez bien. Dans ce sens, vous pouvez aussi utiliser les forums et les groupes Facebook spécialisés.

Il est vrai que beaucoup d’entre eux sont remplis de spam, mais certains d’entre eux sont de vraies mines d’or. (Comme le groupe privé de Marketing Musical 😉 )

Souvent, dans ces communautés, il y a bien plus de personnes qui demandent du feedback que de personnes qui en donnent, mais cela demeure une très bonne option pour networker et trouver votre binôme !

Par la suite, vous pouvez même créer un groupe de « travail » privé sur Facebook où vous n’autorisez que les artistes qui acceptent les règles de celui-ci. Par exemple : tout le monde doit donner son feedback quand quelqu’un poste un lien (maximum 1 titre tous les 15 jours).

3. Les professionnels de la musique

Objectivité : +++

Enfin, forts de leur expérience, les pros de la musique (médias, labels, managers, etc.) sont probablement les plus à même de vous orienter dans la direction de ce qui marche actuellement dans le monde de la musique.

Ok, mais comment les contacter ?

Hormis le fait de passer par votre réseau ou d’envoyer des emails à froid, vous pouvez passer par des solutions comme Groover qui sont à la fois faciles d’utilisation et relativement abordables. Avec un tel service, payer pour du feedback peut vraiment valoir la peine, car Groover vous garantit l’écoute de votre titre et un retour écrit dans les 7 jours pour seulement 2 euros. Sans oublier que s’il s’agit d’un titre prêt à être diffusé, cela peut déboucher sur des opportunités intéressantes(articles, ajouts en playlist, diffusion radio, signature en label, etc.).

Attention, je précise que je ne suis en aucun cas rémunéré par Groover pour écrire ses lignes ! Je crois sincèrement qu’il s’agit d’un outil puissant pour que chaque musicien obtienne du feedback et des opportunités médias. Et à ce titre, je vous encourage vivement à essayer cette plateforme.

Conclusion

Maintenant, vous savez à quel point le feedback est précieux pour votre projet musical et comment procéder pour en obtenir. D’une manière générale, n’oubliez pas que donner de la valeur à vos interlocuteurs, bâtir votre réseau au quotidien et poser les bonnes questions aux bonnes personnes ne pourra que vous mener plus loin dans votre carrière.

Source : Guillaume de marketing Musical