Musique et technologie

Industrie musicale, Internet et nouvelles technologies

Les nouvelles technologies ont changé chaîne de valeur de l’industrie musicale. Cela a provoqué la remise en cause de son modèle économique et la chute des ventes d’albums. La demande de musique enregistrée, de plus en plus exigeante, s’est fortement segmentée. Internet est devenu le principal flux d’informations pour la filière, en s’imposant peu à peu face aux médias traditionnels. C’est un contexte qui génère de l’interactivité, de la quantité, de la qualité, de la diversité, et des nouveaux modes de consommation.

L’industrie musicale est en pleine mutation

Les personnes dont les goûts ne s’accordent pas avec la standardisation des médias de masse, ni avec l’uniformité des programmes proposés, se tournent vers les outils web. C’est une des raisons pour lesquelles les premiers échanges P2P des années 90 ont commencé: accéder à une vraie diversité et découvrir des nouveaux artistes de qualité. Aujourd’hui, les innovations permanentes proposent toujours plus de mobilité, de personnalisation et de confort d’utilisation. On constate que beaucoup d’alternativesIndustrie musicale, Internet et nouvelles technologies sont issues d’Internet face à la télévision, la radio Fm et la presse, qui ne se caractérisent pas par leurs diversités en terme de contenus. Le téléchargement légal/illégal, les webradios, le streaming, le visionnage de concerts en direct, les webzines, les réseaux sociaux, les appareils multimédia mobiles et connectés (tablettes, Smartphones) offrent une diversité et un contenu immense… La révolution est en marche, et la diffusion d’information de musique est entrée dans une dimension inconnue jusque là. La difficulté est de maîtriser la surabondance de ces informations, pour orienter les auditeurs et consommateurs vers les supports adéquats. Ils doivent avoir la possibilité de gérer ces flux suivant leurs goûts. C’est le rôle des métadonnées musicales, pas encore assez développées, pour classifier et défragmenter l’information: elles seront un enjeu dans le futur.

Un nouvel environnement pour les artistes

Pour un artiste inconnu ou en développement, Internet facilite l’accès à beaucoup d’acteurs de l’industrie musicale. Avant l’avènement du numérique, il était dur pour un artiste d’être distribué. La distribution physique, typique des majors, était représentative d’une hégémonie sans limite. On ne mettra pas tous les torts sur ce modèle de plus en plus dépassé, puisqu’il a participé au développement d’artistes fantastiques, et que l’époque était différente. Mais aujourd’hui, un artiste sans label à la possibilité d’être diffusé à une très grande échelle car il y a plus de proximité avec les diffuseurs. Le fait est que les revenus ont chuté. La rentabilité d’un modèle économique en plein changement reste le grand problème actuel. Ce que rapporte le téléchargement légal ne permet pas de palier les pertes en ce qui concerne la vente des supports audio physiques. Malgré tout, en 2013, les ventes numériques ont dépassé les ventes physiques.

Industrie musicale, Internet et nouvelles technologies

Les consommateurs dépensent de plus en plus pour les loisirs et la culture, en parallèle d’un fort développement de la société d’information. Pour un artiste, c’est l’opportunité de subvenir à un marketing de masse en utilisant le web et les nouvelles technologies comme un moyen de diffusion et de bouche à oreille électronique. C’est une nouvelle manière de consommer la musique, qui génère de la valeur ajoutée autant pour les artistes que les internautes. Entre réalité et recherche d’un nouveau modèle, l’industrie musicale est toujours englobée par le « star-system ». Les albums les plus téléchargés/piratés sur Internet sont ceux des stars: conséquence du marketing de masse des majors, de leur prédominance sur certains médias couplée à une grande capacité d’investissement. Mais avec Internet, l’offre et la demande de musique se segmente toujours plus. Chacun peut y trouver son univers, et bien évidemment « switcher » entre les artistes. La non-homogénéité est un grand atout d’Internet.

Ce sont donc des concepts qui se réinventent pour l’industrie musicale, en corrélation avec l’environnement web 2.0: relations avec les fans, promotion, marketing… Rien n’est figé, les choses sont en perpétuel mouvement.

Source : Music Mug