Nouvelles sorties

Séjour Itinéraire Culture, Jour 9

Cette dernière journée a consacré la continuation du séminaire à Paris. Elle s’est déroulée en deux temps, au laboratoire théâtres et médiations numériques (TMN Lab).

1. le TMN lab : sa création, son fonctionnement collaboratif, ses enjeux

Anne Le Gall, fondatrice, s’est chargée de présenter cette entité culturelle.

Le TMN lab est une association à but non lucratif, sans subvention de fonctionnement. L’association TMNlab a pour objet de constituer et animer un réseau de professionnels de la communication, de la médiation et des relations avec les publics du spectacle vivant pour :

Favoriser, interroger et développer l’utilisation des outils numériques, existants et à venir, en communication et médiation pour les théâtres et plus largement les lieux de spectacle vivant ;
Faciliter l’échange et la coopération entre professionnels en France et à l’étranger ;
• Donner de la visibilité, promouvoir et faire reconnaître les pratiques professionnelles innovantes.

Et ce, à travers la création d’un espace collaboratif numérique, l’organisation d’événements et tous les autres moyens et activités susceptibles de concourir à la réalisation de son objet social. L’association n’a pas vocation à favoriser l’utilisation du numérique par les artistes mais bien par les structures (communication, relations publiques, médiation…) en aval de la création artistique.

Le Théâtre est donc entendu comme l’espace, le lieu et non la discipline artistique.

2. la culture numérique et son impact sur la transformation des institutions

Avec l’émergence des technologies de l’information et de la communication, l’expérience client a totalement été transformée. En conséquence, les métiers en eux-mêmes ont connu quelques réajustements. La communication à travers les réseaux sociaux se pose comme une donnée inévitable, car étant un moyen privilégié de toucher de potentiels visiteurs. Des professionnels du marketing digital sont désormais partie intégrante des effectifs. Ils permettent d’apprendre à connaître ses différents publics, et à leur parler de manière plus personnalisée.

Par ailleurs, au niveau des processus de décision, l’espace digital se pose comme un lieu-miroir permettant de jauger l’appréciation faite des différentes prestations culturelles. L’expérience des visiteurs qui est relayée, sur la toile, donne la possibilité de prendre des décisions futures an tenant compte de leur ressenti.