Marketing digital

7 raisons de choisir les micro-influenceurs pour promouvoir sa musique

Le marketing d’influence est devenu depuis quelques années une solution très intéressante pour le secteur de l’industrie musicale. Les maisons de disque et les agences de communication l’ont d’ailleurs bien compris. Un article, un post Facebook ou le partage d’une playlist Spotify par des médias influents peut s’avérer très propice au développement de la visibilité des artistes.

Toutefois, une nouvelle opportunité de promotion, tout aussi puissante – si ce n’est plus -, fait progressivement son apparition : les nano et micro-influenceurs musicaux. Ces nouveaux acteurs de la promotion musicale se développent grandement et sont encore trop peu intégrés aux stratégies marketing des professionnels de la musique et autres indépendants du secteur.

Voici donc 7 raisons pour lesquelles vous devez absolument intégrer les nano et micro influenceurs à votre stratégie marketing :

1. Parce qu’ils sont avant tout passionnés et/ou experts

Délicieuse Musique, influenceur Groover, à la fois chaîne Youtube, webzine, concepteur de playlist mais aussi label et agence booking, events, publishing et management

Qui sont-ils ? Les nano et micro-influenceurs musicaux sont avant tout des passionnés. La plupart sont eux-mêmes musiciens ou simplement adeptes de l’art musical et ont fait le choix de partager leur passion autour d’eux, via les blogs et les réseaux sociaux. Ils parlent, pour la plus grande majorité, de leurs artistes favoris et d’un registre musical bien précis.

Quelques nano et micro-influenceurs travaillent également en parallèle pour des labels ou des agences de communication marketing et sont donc considérés comme de véritables experts du domaine.

2. Parce qu’ils sont plus accessibles et disponibles pour répondre aux demandes

Lors de vos recherches de partenariat, vous aurez beaucoup plus de chance d’obtenir une réponse rapide avec un micro-influenceur plutôt qu’un média influent qui croule sous des centaines, voire milliers, de mails chaque jour. Or dans le cadre de la sortie d’un nouveau projet, single ou album, le temps est bien souvent compté pour une bonne coordination.

De plus, vous obtiendrez quelquefois des relations privilégiées avec certains d’entre eux qui accepteront de vous communiquer leurs contacts personnels.  Quoi de mieux qu’une personne influente dans votre liste d’amis ?  Le premier contact doit cependant rester professionnel et personnalisé pour maximiser vos chances de collaboration.

| Avec Groover, vous vous assurez le retour de la part de plus de 135 médias et labels sur votre musique !

3. Parce qu’ils détiennent une audience plus engagée.

Aujourd’hui, dans le monde de l’influence, il est conseillé de privilégier la qualité à la quantité. Et c’est-ce qui définit l’audience des nano ou micro-influenceurs, qui est certes plus restreinte, mais aussi beaucoup plus active et fidèle. Son audience sera dans la majorité des cas plus réceptive à votre musique que celle des célèbres médias qui balaient une plus large actualité.

À retenir : il vaut mieux un nouvel auditeur fidèle qui écoutera également vos 10 prochains titres et vous conseillera à d’autres, plutôt que 10 nouveaux auditeurs in-intéressés par votre musique.

4. Parce qu’ils permettent de booster la notoriété et la crédibilité des artistes

Un article de blog publié par une personne influente vous garantit une visibilité sur le long terme (impact sur les recherches Google, partages que vous en faites) et augmente également vos chances de crédibilité auprès des autres professionnels de la musique. Cela en incitera d’ailleurs probablement d’autres à parler de votre musique ou à vous contacter pour de nouvelles propositions.

5. Parce qu’ils produisent moins de contenu et offrent ainsi une meilleure visibilité

Ketut, artiste Groover, en live session chez La Bouclette TV, chaîne Youtube produisant des live sessions de grande qualité

L’une des grandes différences entre les plus gros médias et les influenceurs réside dans la quantité du contenu qu’ils génèrent. Les médias influents produisent du contenu à un rythme soutenu, et votre article ou la publication Facebook vous mentionnant, risque ainsi d’être rapidement noyée dans la masse d’informations publiées chaque jour.

Les nano et micro-influenceurs musicaux produisent quant à eux moins de contenu, ce qui augmente l’attrait de votre article et des publications sur les réseaux sociaux vous citant. Votre exposition et votre visibilité seront ainsi plus importantes.

6. Parce qu’ils offrent souvent des partenariats au rapport qualité / prix intéressant

C’est un sujet encore sensible. Beaucoup se posent la question : travailler en partenariat avec un nano ou micro-influenceur est-il payant ? Tout dépend du contexte. En effet, on parle ici de partenariats en vue de publication de contenu assuré (ce qui est souvent appelé le contenu sponsorisé), et non de critique presse. Si vous contactez un micro-influenceur avec l’intention qu’il rédige un article sur votre projet selon vos spécifications de façon assurée, cela a logiquement un prix.

Peu importe l’influence d’un blog ou la notoriété déjà acquise d’un musicien, la rédaction d’articles ou encore la production de vidéos demande du temps et, lorsque cela est commandité, cela ne peut être gratuit. Certains vous proposeront tout de même leurs services « gratuitement » ou en échange de quelques places de concert et d’un partage sur votre page Facebook. Mais sachez que la gratuité ne rime pas forcément avec qualité et durabilité.

Pour clore cette parenthèse, un partenariat avec un nano ou micro-influenceur est donc certes un investissement, mais qui  peut s’avérer payant sur le court ou le long terme suivant la collaboration réalisée. Les tarifs dépendront également de l’influence de chacun, mais nombreux sont ceux qui restent accessibles à tous. Compter en moyenne pour un article de blog une cinquantaine d’euros pour un débutant et une ou voire plusieurs centaines d’euros pour quelqu’un de plus expérimenté.

7. Parce qu’ils peuvent devenir les médias influents de demain

Pour conclure, imaginez que le nano ou micro-influenceur avec lequel vous avez collaboré, devienne le nouveau média influent et tendance de demain. Vous aurez eu la chance de faire partie des premiers artistes couverts par ce nouveau média de référence !

Source : Romain Desmoulins